top of page

Burn-on : 15 signes révélateurs d'épuisement chronique

Dernière mise à jour : 1 avr. 2023

Un burn-on s'installe lentement et passe souvent inaperçu pendant une longue période. Vu de l'extérieur, les personnes touchées par le burn-on semblent tout gérer à la perfection, mais à l'intérieur, elles se sentent épuisées, sans énergie, vides... et ce pas seulement de temps en temps mais en permanence. Une reconnaissance précoce des symptômes est essentielle pour éviter une évolution pathogène de cette forme d'épuisement chronique. Sois attentif aux signes et ne laisse pas les choses aller trop loin, cette liste t'y aidera.


Pour en savoir plus sur le burn-on et son origine, consulte l'article du blog « Burn-on : comment naît l'épuisement chronique ? »


Une femme est allongée sur le ventre sur un canapé, habillée, son visage enfoncé dans un coussin, de sorte qu'elle ne voit plus rien et ne peut plus respirer. Elle laisse pendre son bras le long du canapé, sa main qui tient un carnet touche le sol. La femme est visiblement épuisée et se sent vidée, sans énergie, sans envie et sans motivation. Les personnes atteintes de burn-on se sentent souvent comme une coquille vide.
Dès que les tâches professionnelles et familiales sont accomplies, les personnes atteintes de burn-on se sentent épuisées et vidées de leur énergie.

15 signes révélateurs d'un burn-on


  1. En apparence, tu as tout ce qu'il faut pour être heureux, mais tu ne l'es pas.

  2. Tu es toujours fatigué(e), épuisé(e), et ce de façon chronique.

  3. Tu es constamment sous tension, tu te sens stressé(e) par tout et n’importe quoi (tout est trop).

  4. Tu es performant(e) vu de l'extérieur et tu as du succès sur le plan professionnel, mais dans ta vie privée tu laisses traîner les choses et tu procrastines.

  5. Tu fais toujours passer tes obligations et tes tâches (professionnelles, familiales, etc.) avant ton propre bien-être et ta santé.

  6. Tu as l'impression de jouer un rôle pour ton entourage qui ne reflète pas du tout qui tu es vraiment.

  7. Tu fais tout pour donner l'impression à ton entourage que tout va bien.

  8. Tu t'assures constamment que tout ira bientôt mieux : « dès que ceci ou cela sera terminé, je vais pouvoir respirer un peu ».

  9. Tu n'es plus en mesure de profiter pleinement des plaisirs de la vie et il ne te reste plus d'énergie pour ce qui est vraiment important à tes yeux.

  10. Ton temps libre sert uniquement à maintenir ta capacité de travail. La récupération en profondeur est devenue un concept étranger.

  11. Tu te sens déconnecté(e) de toi-même et de tout ce qui te caractérisait auparavant.

  12. Tu te sens sans énergie, sans joie et sans motivation.

  13. Tu te sens souvent triste ou d'humeur mélancolique.

  14. Tu dors mal et tu ne récupères pas.

  15. Tu ne fais que fonctionner et tu remets la « vraie » vie à plus tard.


Même les signes apparemment anodins méritent notre attention


Sans prétendre à l'exhaustivité, tous ces signes indiquent un burn-on et doivent absolument être pris au sérieux. Ne pas en tenir compte conduit tôt ou tard à l'épuisement dépressif chronique avec de graves conséquences pour la santé. Le nombre d'affirmations qui s'appliquent à une personne est proportionnel à la nécessité d'agir.


Tu trouveras plus d'informations concernant les effets négatifs du burn-on sur le corps et la santé dans la même série de blogs sous « Burn-on : comment naît l'épuisement chronique ? ».


C'est toi qui est aux commandes


La probabilité que cet état s'améliore soudainement de lui-même est nulle. Surtout s’il dure depuis un certain temps. Même l’aboutissement imminente d'un projet, le franchissement d'une étape importante ou l'achèvement d'une tâche ne changeront rien, du moins pas durablement. En effet, le prochain projet, la prochaine présentation, la prochaine tâche t’attendent certainement déjà... toujours plus de pression, toujours plus d'attentes à satisfaire, toujours plus de points sur ta liste des choses à faire.


Si elles ne veulent plus se contenter de fonctionner mais désirent vivre à nouveau, les personnes atteintes de burn-on doivent impérativement prendre les choses en main.


Un homme joue aux échecs dans la rue. Au premier plan, on reconnaît des pièces d'échecs surdimensionnées, le joueur se tient derrière. Cette image symbolise la manière dont les personnes atteintes de burn-on doivent agir pour éviter l'évolution pathogène de l'épuisement chronique. La première étape consiste à être attentif à soi-même.
Pour éviter une évolution pathogène du burn-on, les personnes affectées doivent prendre le taureau par les cornes et agir.


Le premier pas vers la sortie du burn-on


Si je veux sortir du burn-on, je dois d'abord admettre que j'en souffre. La première étape est donc la présence attentive (aussi appelée pleine conscience). Et si tu te dis : « Ah non, pas encore la présence attentive ! », je te comprends parfaitement... À première vue, la présence attentive semble être une réponse (trop !) simple à toutes sortes de problèmes. Mais le fait est qu'aucun problème ne peut être résolu sans que l'on en prenne d'abord conscience.


Une attitude attentive envers soi-même au quotidien est donc un outil important – et absolument nécessaire – pour sortir de l'épuisement chronique. Ce n'est qu'en faisant ce pas que l'on peut sortir du burn-on.


Dans la même série de blogs, je partage un guide et des conseils pratiques pour y parvenir – de manière simple, efficace et radipe. Voici le lien vers l'article de mon blog : « Burn-on : sortir pas à pas de l'épuisement chronique ».


La dépression liée à l'épuisement chronique a 1000 visages


L'épuisement chronique n'est pas une science exacte. Ils n'existent pas, les trois symptômes bien définis qui conduisent clairement et sans aucun doute au diagnostic de burn-on. Chaque personne est unique et gère différemment les défis de la vie.


On peut cependant retenir une chose : les personnes qui font toujours passer leurs tâches professionnelles ou familiales avant leur propre bien-être, qui s'acquittent de leurs obligations avec le sourire aux lèvres bien qu'elles se sentent intérieurement épuisées, et qui cherchent désespérément la « touche reset » pour leur propre vie, souffrent très probablement d'un burn-on. Cet état entraîne tôt ou tard de graves conséquences pour la santé.


Pour éviter l'évolution pathogène d'un burn-on, il est important de repérer les signes à temps et d'agir rapidement.


Dans la même série de blogs, je te montre un moyen simple de sortir du burn-on. Tu peux lire l'article ici : « Burn-on : sortir pas à pas de l'épuisement chronique ».


 

À propos de l'auteure

Ayant moi-même été affectée par le syndrome du burn-on, il me tient aujourd’hui à cœur de contribuer à la sensibilisation et à l'information sur cette forme d’épuisement chronique – c'est la raison d'être de cette série de blogs. J'espère ainsi aider le plus grand nombre de personnes à mieux comprendre leur situation, leurs émotions ou leurs peurs, afin qu'elles puissent s’en sortir d’elles-mêmes ou obtenir de l'aide.

En tant que coach HeartMath®, j'accompagne en outre mes client(e)s de manière très ciblée dans leur parcours individuel pour sortir du burn-on.

812 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page